ifiction.free.fr - Fiction-FR ifiction
FICTION-FR


Un jeu au hasard :

Lieux Communs
Jeu original, par l'équipe de ifiction : JB, Samuel Verschelde, Eric Forgeot, Hugo Labrande, Jean-Luc Pontico (bibliothèque francophone), Stab (image de couverture...)

- Pour jouer en ligne cliquez ici.
- Télécharger ce jeu (nécessite un interpréteur).

jeux

IFID :

GLULX-4-070910-5417046C

IFID :

ZCODE-4-070910-BB65

Format : glulx

Format : zcode

Titre :

Lieux Communs

Auteur :

JB, Samuel Verschelde, Eric Forgeot, Hugo Labrande, and Jean-Luc Pontico

Présentation :

Errances dans les mondes de Lovecraft

Genre :

Adventure

Première publication (dans cette langue) :

2007

Description :

Après avoir cheminé quelques heures dans des territoires pour moi encore relativement familiers, je m'étais retrouvé à continuer cette balade vers un chemin inconnu, sans m'en rendre tout à fait compte à ce moment.
Le long de la rivière
Voici où nous mènent nos pas, lorsqu'on les confie à nos pensées dérivantes...
Las d'un voyage dont seules les parts obscures de mon imagination en étaient les étapes, je me trouvai malgré moi loin de tout, sur les rives d'un fleuve charriant des eaux sombres vers un Océan dont la rumeur saline me parvenait indistinctement.
Échouée comme un animal agonisant, une roulotte colorée faisait face à la rive. De l'intérieur montaient des volutes parfumées aux fragrances évocatrices.
Le flux velouté du fleuve me plongeait dans un endormissement inquiétant.

Langue : fr

Système : Inform

Url : http://ifiction.free.fr

Licence : BSD

mots clés : lovecraft, horreur, roulotte

Longueur de jeu approximative : ***

Page sur ifwiki : http://ifwiki.org/index.php/Lieux_Communs

Page sur ifdb : http://ifdb.tads.org/viewgame?id=utd2or64zwqfaa7

Référence ifiction.free.fr : 013

fichier de jeu :

lieuxcommuns.z8

fichier de jeu :

lieuxcommuns.blb




À ne pas manquer en ce moment :


- Concours de fictions interactives 2017

SPAG

Traductions d'articles parus dans SPAG 47

J-B

  • SPAG: D'abord, la question habituelle d'introduction des interviews pour SPAG : pourriez-vous nous parler un peu de vous ? Qui êtes-vous, quel est votre métier, etc. ?
    • JB : Je suis JB, avec une vie bien remplie, et plein d'histoires à raconter.
  • SPAG: Comment avez-vous connu l'IF en général, et l'IF francophone en particulier ?
    • JB : Je suis tombé en 2002 par hasard sur "Aisle" et j'ai été charmé par ce jeu surprenant. J'ai découvert ensuite le langage INFORM, et sa version française, mais il n'existait pas de jeu original en français à l'époque. J'ai trouvé intéressant de tenter l'aventure, et quelques mois après, Filaments était écrit.
  • SPAG: Je vois que vous êtes aussi écrivain et que vous avez publié un roman, "Perfect !" (http://ginko968.free.fr/histoires/index.htm). Pouvez-vous nous en dire plus ? Et votre expérience d'écrivain vous aide-t-elle pour vos jeux IF, et vice versa ?
    • JB : La création de Perfect était plus un projet d'édition que d'écriture : il s'agissait d'une nouvelle sur les jeux vidéos publiée sur un site qui avait obtenu un très grand succès ; nous avons créé un label (Ginko), fait une demande d'ISBN, fait les dépôts officiels au ministère de l'intérieur et à la Bibliothèque Nationale de France, établi le code à barres correspondant à l'ISBN, réalisé une couverture aux normes... etc...
      Il est difficile de se lancer dans une IF sans avoir du plaisir à écrire, mais un écrivain accompli, s'il saura nous enchanter avec un scénario enlevé, des personnages consistants et des descriptions tangibles, ne donnera pas la garantie d'un jeu interactif donnant le plaisir intellectuel d'un vrai jeu vidéo ; une double culture, celle des jeux d'aventure et de la littérature, est un prérequis pour cet exercice.
  • SPAG: Au sujet d'"Ekphrasis", votre nouveau jeu : qu'est-ce qui vous a donné l'idée de faire une histoire sur l'art de la Renaissance ? Êtes-vous passionné par le sujet ?
    • JB : Je souhaitais écrire une histoire traitant d'experts dans un sujet particulier, a priori austère et rigoureux comme le sont pour les néophytes l'histoire de l'art ou les mathématiques, et faire contraster des personnages avec de fortes personnalités avec ces sujets austères. Le reste n'a été que de la documentation, la période de la Renaissance étant si riche que tout peut être prétexte à des histoires passionnantes.
  • SPAG: "Ekphrasis" est votre premier jeu avec des graphismes, des sons et des musiques. Selon vous, qu'est-ce que ces éléments multimédia peuvent apporter aux jeux IF ? Devraient-ils jouer avant tout le rôle d'illustrations, belles mais optionnelles, ou préférez-vous, comme c'est par moments le cas dans "Ekphrasis", qu'elles soient réellement indispensables pour le jeu, par exemple pour résoudre certains énigmes ?
    • JB : Par leur aridité, les IF jouent sur la part obscure de l'imagination et il est possible que l'ajout d'éléments multimédia ne soient pas une évolution ni nécessaire ni souhaitable.
      Les illustrations ne sont pas optionnelles : Ekphrasis est écrit à la 1ère personne, et ce que voit Gilbert Fontenelle le professeur d'histoire de l'art n'est pas ce que doit voir le joueur pour progresser ; plus précisement, ce que voit Gilbert est transcrit par le texte, l'image venant apporter une vision plus objective. Par exemple, dans le premier lieu, la description fait appel à Bramante et la "présence terrible" des maîtres de la Renaissance, mais l'image explique plus clairement où se trouve le joueur.
      De même, lorsqu'on observe certains objets, par exemple le fax que l'on reçoit en début de partie, l'information apparaît sur la fenêtre graphique, et l'on a un commentaire ironique de la part de Gilbert dans la partie texte, ce qui permet d'avoir une liberté d'écriture particulièrement agréable à manipuler.
      Par extension, les sons existent pour souligner une ambiance, et la musique, brève, pour sanctionner un chapitre et donner un ton.
      Quant à la possibilité d'exploiter des images ou des sons pour imaginer de nouvelles énigmes, pourquoi pas, mais la qualité des énigmes, la clarté de leur formulation et l'astuce de leur résolution et le plaisir de jeu conséquent n'est qu'une problématique de conception et non de réalisation.
  • SPAG: Pouvez-vous nous dire (pas besoin de rentrer dans tous les détails !), parmi les illustrations et sons présents dans "Ekphrasis", ce que vous avez fait vous-même et ce que vous avez pu prendre ailleurs, dans des sites d'images ou sons libres de droits par exemple ?
    • JB : J'ai pioché dans mes archives et les archives familiales, ainsi que sur un CD de banque d'image acheté. A ce sujet, vous retrouverez certains personnages d'Ekphrasis dans diverses publicités de mauvaise qualité...
  • SPAG: La programmation du jeu avec Glulx s'est-elle déroulée sans trop de difficultés ?
    • JB : Des problèmes qui me paraissent aujourd'hui mineurs : compilateur obsolète, la fonction de sauvegarde, et aussi le verbe "Demander" ne fonctionnait pas dans les librairies françaises, jusqu'à ce qu'une correction récente soit implémentée.
      Enfin, jusqu'à ce que le OGG soit implémenté dans Glulx, Ekphrasis a bien failli être un jeu silencieux...
  • SPAG: Vous êtes déjà l'auteur de 4 jeux IF en français : "Filaments", "La Mort Pour Seul Destin", "Échappée Belle dans les Contrées du Rêve" et bien sûr "Ekphrasis". Lequel préférez-vous, personnellement ? Lequel a reçu le meilleur accueil des joueurs ? Avez-vous une estimation du nombre de personnes qui ont joué à au moins un de vos jeux, à votre connaissance ?
    • JB : Mon préféré est celui que je vais bientôt écrire ;-) Bien que j'ai reçu des e-mails élogieux concernant Ekphrasis, Filaments a reçu à l'époque un accueil extrêmement chaleureux et je reçois régulièrement des emails à ce sujet (d'un public exclusivement féminin, d'ailleurs) même 4 ans après.
      A titre d'information, au 6 Janvier 2007 et depuis sa mise en ligne le 3 Novembre 2006, Ekphrasis a été téléchargé 3037 fois pour sa version auto-installable sous Windows et 1696 fois pour sa version .blb pour les autres systèmes d'exploitation depuis mon site internet.
      A présent, je ne sais pas combien de personnes y ont joué. A noter que ces chiffres sont en dessous des téléchargements pour "La Mort Pour Seul Destin", comme quoi, quand on a un bon titre...
  • SPAG: Vouz avez déjà fait, et fini !, 4 jeux (dont 3 très longs), ce qui est peu commun pour l'IF francophone ! Quel est votre "secret" ?
    • JB : Je suis hanté par des histoires qui ne demandent qu'à s'exprimer.
  • SPAG: "Filaments" a été traduit en italien et a d'ailleurs reçu le prix de la meilleure aventure en italien de l'année 2003. Dans quelles circonstances cela s'est-il produit ? Pensez-vous qu'il y aura d'autres traductions de vos jeux, par exemple une traduction d'"Ekphrasis" en anglais ?
    • JB : Peu après la publication de Filaments, un joueur bilingue enthousiaste s'est proposé d'en réaliser une traduction. Etant donné qu'il était également un bon programmeur, il n'est pas impossible que la version italienne soit également plus agréable à jouer...
      Evidemment, il me serait toujours agréable qu'Ekphrasis ou un autre soit traduit en anglais afin que ces personnages soient connus d'un public plus large, mais je ne serais pas personnellement proactif sur ces projets, la traduction étant un projet nécessitant une rigueur, une compétence et une passion que je ne pense pas avoir.
  • SPAG: Quels sont vos jeux IF préférés ?
    • JB : Aisle, Shrapnel, All Roads
  • SPAG: Comment voyez-vous l'avenir de l'IF francophone ?
    • JB : Notre communauté s'enrichit d'environ un membre permanent par an, donc plutôt bien ;-)
  • SPAG: Quels sont vos projets ? (en rapport avec l'IF, surtout !)
    • JB : Je suis actuellement sur un nouveau projet, qui comporte encore plus d'images, avec une fenêtre graphique plus grande, et de sons.

Adrien

(seules les questions sont ici en v.o, l'auteur ayant répondu en anglais pour la publication sur ce magazine anglais)

  • D'abord, la question habituelle d'introduction des interviews pour SPAG : pourriez-vous nous parler un peu de vous ? Qui êtes-vous, quel est votre métier, etc. ?
    • E: Let's begin with the usual SPAG interview introductory question:
      could you tell us a little about yourself? Who are you, what do you do
      for a living, and so on?
    • AS: I'm Adrien Saurat, 28 years old French semi-geek. I work as an engineer in a
      big Information Technology service firm, working mostly with ASP and PHP
      languages. Aside from that, I enjoy playing comedy theatre in general and
      improvisational theatre in particular.
  • Comment avez-vous connu l'IF en général, et l'IF francophone en particulier ?
    • E: How did you know about IF in general, and French IF in particular?
    • AS: My very first contact with IF was with a game I don't really remember... I
      was very young and it was in English, I didn't understand everything. I only
      remember that it was somehow related to Alice in Wonderland. I had a good time
      on this but soon got back to Nebulus, Bubble Bobble and such! Later, I
      discovered the Hitchhiker's guide to the galaxy and Planetfall. I got really
      into Planetfall, and this little robot is still in my mind after all these
      years. But again, after trying this game I got back to more action-oriented
      games.
      A few years ago, after reading the Douglas Adams books, I played the H2G2 game
      again and tried to find French Interactive Fictions of the same kind. I soon
      discovered the mailing-list dedicated to French IF creation, downloaded the
      Inform translation by Jean-Luc Pontico and created a portal to host the
      community, which is now mostly administrated and updated by Eric Forgeot. In
      2005, Stab (our graphic artist) and Eric initiated the French Comp, and we since
      enjoy to make it live in spite of the tiny number of authors we have!
  • Je vois qu'outre la fiction interactive, vous vous intéressez aussi aux jeux de rôle par e-mail : de quoi s'agit-il exactement ? En avez-vous créé vous-même ? Et y a-t-il selon vous des points communs entre les jeux IF et les jeux de rôle par e-mail ?
    • E: I see that, besides interactive fiction, you're also interested by e-mail
      role-playing games: what are they, exactly? Did you create some yourself? And
      do you think there are things in common between IF games and e-mail RPGs?
    • AS: I got into this after two years of online RPG gaming on Ultima Online and
      The 4th Coming. At first lurking on an English "Red Dwarf" based e-mail rpg, I
      soon tried one of them in French. This game quickly vanished, so I started my
      own, a sci-fi humorous game in which I did put the character of my first
      player in a spaceship, brush in hands :)
      To me, pbem games (play by e-mail) represent the best form of online gaming if
      you enjoy freedom of action. It combines the possibilities of a good old live
      role-playing game with the advantages of playing when you have the time to do so
      (my good old Warhammer Saturday afternoons with my friends definitely belong to
      the past). Then, when you want to create games for a greater audience, the
      closest choice is the Interactive Fiction! You can still develop a rich story
      and give the player a rather good feeling of freedom (at least better than in
      point-and-click games), with this "anyone can do it" feeling (I just can't make
      a Monkey Island for now).
  • D'où vous est venue l'idée de "La Cité des Eaux" ? Et les thèmes suggérés pour la French Comp (en 2006, c'était la science-fiction) vous ont-ils aidé pour trouver des idées ou étaient-ce au contraire des contraintes ?
    • E: How did you have the idea of "La Cité des Eaux"? And did the suggested
      themes for the French Comp (in 2006, it was science fiction) help you to find
      ideas or were they, on the contrary, constraints?
    • AS: The science fiction theme has always been one of my favorite, so in no way
      could it be a constraint. I just had to choose among all my influences in this
      domain... Asimov? Lucas? Orwell? Adams? Barjavel?
      "La Cité des Eaux" (post-apocalyptic) was in fact my third idea for the comp. My
      two first projects would fit in the "Space Opera" genre. One of them is still a
      work in progress, but it was too big to be finished on time. It will be largely
      inspired by space trading games like Elite or Nomad, but I really can't say when
      it will be finished... I'm used to small games and they already consume a lot of
      my time ;)
      Too late for that, I had to find another idea. I'm fond of post-apocalyptic
      settings, and one of my favorite authors of the 19th century wrote a sort-of
      prophetical text which really shines by its cold and cruel modernity. I soon got
      excited about using this long quote in a game, and started a story which takes
      place in a ravaged world, slowly curing from its wounds.
  • Un thème important dans "La Cité des Eaux" est l'opposition entre la nature et l'homme, entre l'écologie et la technologie. Quelle est votre opinion sur le sujet ? Désapprouvez-vous entièrement l'attitude du personnage principal du jeu, ou êtes-vous quand même un peu d'accord avec lui, d'une certaine façon ?
    • E: A major theme of "La Cité des Eaux" is the opposition between nature and
      man, between ecology and technology. What's your opinion about that subject?
      Do you entirely disapprove of the attitude of the main character of the game,
      or do you nevertheless agree a little with him, somehow?
    • AS: Ahem... I spent a lot of time during the last years to re-think my vision of
      Life, the Universe and Everything. I ended up being a deterministic, somewhat
      nihilistic (I don't kill people), atheist. Still, I can't decide between "Let's
      save our Earth, for our children's sake!" and "In the end, everything will
      disappear anyway, life is absurd, so who cares?"
      The game tries to give an intermediate solution!
      I can't say I agree with the main character, but the goal of the game is clearly
      to help him achieve his mission. The happy end was only added to enhance
      replayability and to reassure people about my sanity ;-) but the story is
      designed in such a way that most players will first finish it with the initial
      goal (except maybe for experienced players who can't stop snuffing everywhere).
  • Dans "La Cité des Eaux", il y a un certain nombre de citations d'un écrivain français célèbre dont nous ne citerons pas le nom ici pour ne pas faire de spoilers. Qu'est-ce qui vous a donné cette idée ? S'agit-il d'un de vos auteurs préférés ? Ou peut-être était-ce seulement pour pouvoir citer un texte tombé dans le domaine public ?
    • E: In "La Cité des Eaux", there are many quotations from a famous French
      writer (we won't reveal his name here to avoid spoilers). What gave you this
      idea? Is he one of your favorite authors? Or perhaps did you choose him just
      because his texts are in the public domain?
    • AS: Yes, he shares the top of my favorite authors with Albert Camus, Jerome K
      Jerome and Douglas Adams!
      The quotes used in the game come from a short, simple and underrated book of
      this author. I read it regularly when I feel my muse gets lazy!
      Thinking of the precedent question, I can add that the 19th century quotation is
      only closed when you attain the regular ending. It just wouldn't fit with the
      happy one.
  • Avant "La Cité des Eaux", vous avez publié le jeu "Le Cercle des Gros Geeks disparus", qui a gagné la French Comp 2005. Pouvez-vous présenter rapidement ce jeu ? Et lequel de vos 2 jeux préférez-vous, personnellement ?
    • E: Before "La Cité des Eaux", you published the game "Le Cercle des Gros Geeks
      disparus", the French Comp 2005 winner. Could you present it shortly? And
      which one of your two games do you personally prefer?
    • AS: The title refers to "Le cercle des poètes disparus", aka "Dead poets
      society" in English. Thinking about it, "Dead geeks society" would make it very
      well for a translation of the game ;-) In this fiction, you play the role of a
      nerd waking up after a whole night of drinking lemonade-based cocktails and
      crafting a mysterious cube. Your goal is to finish this WIP machine with the
      items you'll find in the bedroom. Depending on which objects you'll plug on the
      cube, it will have a totally different usage and that will generate specific
      endings, only one of them being totally satisfying.
      "Le Cercle" is a very short and, I hope, fun game. I took the time to implement
      nearly everything I wanted. I still have a version in progress to correct the
      last bugs, and of course it's far from perfect and I could enhance it, but
      otherwise I consider the game finished.
      On the other hand, "La Cité des Eaux" was really completed in a hurry and some
      rooms are very very empty. That makes me mad and if you, reader, wants to try
      the game, please wait for the Release 4, coming soon in French, or the Release
      5, which should be an English version.
      I prefer "La Cité des Eaux" for two reasons. First, the theme seems more
      interesting to me. Second, I like the fact that the player can drive the
      character in some places just to change his vision of the world, thus modifying
      the ending.
  • Bien que l'ambiance de vos deux jeux soit totalement différente, ils ont au moins un point commun notable : la présence de plusieurs fins différentes mais dont une seule est optimale, ce qui rend les jeux jouables plusieurs fois. Appréciez-vous particulièrement cette façon de faire, plutôt que de faire des jeux plus longs mais plus linéaires avec une seule fin gagnante, par exemple ?
    • E: Although the atmosphere of your two games is totally different, they do
      have at least one notable thing in common: the presence of multiple endings,
      only one of them optimal, which enhances replayability. Do you particularly
      like that way of doing things, rather than, for instance, longer but more
      linear games with only one winning ending?
    • AS: When I was a child, playing 8 bits games for hours and hours, I had a
      sadistic patience and could play on a single, complex and undocumented game for
      days (we all did, didn't we?). That's over! I don't play often now, and I prefer
      short and easy games, simply to spend a good time in a virtual world. I create
      the games I'd like to play. The multiple endings in "Le Cercle des Geeks" are
      simple to find. They may be fun but do not add a lot to the meaning of the story
      (talk about meaning with geeks involved...). In "La Cité des Eaux", the end
      depends on the morale and philanthropy of the main character, which changes
      during the game depending on the actions asked by the player. In the Release 2,
      sent for the comp, the tuning is far from perfect, but later versions will add
      more endings and make them more tied to the state of the character.
      Well, yes, I like this kind of play! I was largely influenced by games like
      Aisle, Pick up the phone booth and die, Galatea... but wanted to push the
      experience in a longer story. My future games will still probably offer multiple
      endings, maybe even branching stories.
  • Quels sont vos jeux IF préférés ?
    • E: What are your favorite IF games?
    • AS: Amongst the classics, Planetfall for ever!
      Speaking about the modern creations, I must admit that I didn't play a lot of
      games but I can mention I-0, Being Andrew Plotkin and All Roads which really
      pleased me, each one in its special style (I-0 rules!).
      My favorite French game is Filaments, written by JB Ferrant, a beautiful story
      about a young Parisian girl called Margot and his dorky friend Jonas.
  • Comment voyez-vous l'avenir de l'IF francophone ?
    • E: How do you see the future of French IF?
    • AS: Our community gets slowly bigger and bigger. Some of us make a lot of
      efforts to enhance the visibility of our community and it should pay soon. We
      are happy to approach the English community now, but our biggest priority is
      still to gain more writers and players in French speaking countries. A very long
      task which should be made easier by crafting a few newbie friendly games. Maybe
      Ekphrasis could fill this empty spot with its multimedia content? Future will
      tell.
  • Quels sont vos projets ? (En rapport avec l'IF, surtout !)
    • E: What are your projects (especially related to IF!), now?
    • AS: I'm working on a seafaring game which should be bigger than La Cité des
      Eaux, but still largely influenced by the choices of the player (way more, in
      fact). It will be more action oriented, and should be an intermediate step
      before the Elite-like game I spoke about earlier.




Les histoires présentées sur ce site sont des jeux d'aventure textuels, également appelés fictions ou littératures interactives. Veuillez visiter cette page pour en savoir plus.
Tous les jeux en ligne que l'on présente ici sont des jeux gratuits ou abandonware, donnés en libre accès par leurs auteurs pour votre divertissement.


Informations sur ce site

Bookmark and Share