Page 2 sur 2

Re: Bêta-testeurs pour MAVH

MessagePosté: Ven Déc 30, 2016 2:28 am
par Natrium
Je ne suis pas certain de l'intérêt des options, et je ne les trouve pas très ergonomiques. En tout cas, j'ai un peu été dérouté par ça dans ta participation au Partim 500, surtout que le menu était minuscule.

Pourquoi ne pas juste lister les options à la fin de la page ? Quand un joueur cliquerait sur l'une d'elle, la liste disparaîtrait et serait remplacé par le texte qui sera déclenché.


(Hors-sujet : j'imagine que peu de monde a vraiment compris ta participation, mais j'ai trouvé ça marrant que tu utilises ton monde avec tes prêtres de l'unité. Mais y a-t-il une autre fin que celle où le prêtre te trouve idiot et anéantit ton esprit ?)

Re: Bêta-testeurs pour MAVH

MessagePosté: Sam Déc 31, 2016 9:55 am
par Zero
Merci pour ton précieux retour Natrium !

Par rapport aux options, ça fait plusieurs jours que j'hésite justement. Je suis d'accord avec ton analyse, et un autre point négatif, c'est que l'auteur est limité à une seule ligne de texte par option puisque que c'est une balise <select>, donc pas super. L'idée, c'est de proposer de multiples choix au lieu d'un seul. Par exemple, j'ai un jambon posé sur une table. Si je clique dessus, je veux avoir plusieurs options : le regarder de plus près et le renifler voir s'il est encore bon, le manger immédiatement, le ranger dans mon sac à dos. Mais ça permet aussi d'avoir toujours sous la main des options comme "vérifier le contenu de mon sac à dos", "soigner mes blessures", ...etc.

Par rapport au Partim 500, c'était vraiment la toute première fois que je faisais lire à quelqu'un un texte que j'avais écrit. Bon, j'essaye de rester très indulgent avec moi-même. Pour répondre à ta question, oui il y a une autre fin :
Spoiler ! :
Le Prêtre considère qu'il serait fou de ne pas tenter de s'enfuir, et qu'il serait fou de manquer de respect ou de mentir à un Prêtre d'Unité. Donc il faut tenter de s'évader, répondre la réponse rituelle, dire qu'on est parfois déraisonnable, et on gagne un aller-retour pour l'enfer. En fait, le joueur est reconditionné en "croisé" en quelque sorte.